Jean D'Amérique ou Jean Civilus, est un poète, auteur, écrivain et dramaturge haïtien.
L'écrivain haïtien Jean D'Amérique | Crédit Photo : Marie Monfils

Jean D’Amérique: « l’écriture pour exister et faire entendre ma voix »

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 19 octobre 2021 à 16 h 20 min

Grandir dans un quartier précaire à Port-au-Prince dans les années 2000 peut s’avérer compliqué. Faire face au monde étrange de la violence dès son jeune âge peut être difficile à appréhender. Il fallait donc trouver une porte de sortie, un exutoire. Jean D’Amérique a trouvé le sien dans la poésie. Pour les lecteurs de Balistrad, il revient sur ses premiers pas.

Jean d'Amérique, auteur, poète, écrivain haïtien

l’auteur Jean D’Amérique, série « Emblématique » (James Noël en modèle sur l’affiche) © Photo : Guillaume Coadou

C’est à travers les oeuvres musicales des groupes rap Barikad Crew et Rockfam que le jeune auteur découvre la poésie. “Une poésie virulente”, estime-t-il. “J’étais fasciné par tout ça. J’ai commencé à écrire des textes, d’abord pour me projeter en eux, raconte l’auteur de Soleil à coudre. Au fil du temps, il a voulu exprimer vraiment ce qu’il voyait autour de lui.

En découvrant les livres grâce à certains de ses professeurs, l’auteur part à la rencontre des écrivains qui, dit-il, lui ont tendu la main. Frankétienne, René Depestre, Jacques Stephen Alexis, Jacques Roumain, ensuite Césaire, Darwich, Camus, Romain Gary sont quelques-uns de ces auteurs qui l’ont accompagné sur le chemin de l’écriture.

Crédit : Immacula Hélène Suprien | Photo : Marie Monfils (en couverture)

En 2015, Jean D’Amérique publie son premier recueil de poèmes, Petite Fleur du ghetto. Coup d’essai, coup d’éclat puisque cette première oeuvre recevra la mention spéciale du prix René Philoctète et sera sélectionné au Prix de Révélation Poésie de la Société des gens de lettres. Son deuxième recueil “Nul chemin dans la peau que la saignante étreinte” publié en 2017 sera finaliste du prix Fetkamm et lauréat du prix de la Vocation.

Valsant entre les genres, Jean D’Amérique offre à son public en 2020, sa première pièce de théâtre “Cathédrale des cochons” qui lui aussi sera primé et finaliste de la sélection du Prix RFI en 2019. En 2021, le jeune auteur de 26 ans se tourne vers le roman avec “Soleil à coudre”. Tout en faisant la promotion de son premier roman, Jean D’Amérique s’attelle à l’écriture d’une nouvelle pièce de théâtre “Opéra Poussière”. Finaliste en 2018 et en 2019 du prix RFI théâtre, Jean D’Amérique rafle le prix pour l’année 2021 avec Opéra Poussière.

Lire aussi :  Entretien avec Georgy Lundy, auteur de DEGI

Opéra Poussière, d’après l’auteur, est une odyssée de la résistance anticolonialiste Sanite Bélair. C’est une femme qui s’est engagée très tôt dans les combats anti-esclavagistes en Haïti cependant parmi les héros qui reviennent souvent dans l’histoire, on ne retrouve pas Sanite Bélair. Se battre pour la place qui lui est due dans la mémoire des héros, c’est le rôle que se donne Sanite Bélair dans Opéra Poussière.

Cette pièce retraçant l’histoire d’une héroïne noire a conquis le coeur du jury du prix RFI Théatre 2021. Une distinction qui remplit l’auteur de joie. “C’est la première fois qu’un haïtien obtient ce prix et j’espère que ce ne sera pas la dernière fois”, avait-il souhaité au micro de RFI. Puisse son souhait se réaliser!!!

Vanessa Dalzon

Partager ↓

À propos Vanessa Dalzon

Vanessa Dalzon est Rédactrice en chef à Balistrad, étudiante en Droit à l'Université Quisqueya (UniQ). Elle est l'auteure du roman « Opération-Rupture », chronique publiée dans Balistrad pendant 22 semaines. Vanessa Dalzon partage son temps en dehors du bureau entre l’écriture, la lecture, le chant et les séries télé.
x

Check Also

Donaldzie Théodore, mache dwat

« Mache dwat », le message de Donaldzie aux jeunes femmes à la veille du 25 novembre

Le 25 novembre est consacré à la journée ...