Accueil / Blog / Coronavirus : nous jonglons tous entre stupidité, inconscience, désillusion et ignorance

Coronavirus : nous jonglons tous entre stupidité, inconscience, désillusion et ignorance

Temps de lecture : 5 minutes

Mis à jour le 30 avril 2020 à 16 h 16 min

Depuis que la crise a commencé, on ne cesse d’entendre : « Est-ce vraiment sérieux ? » Pendant ce temps, une épidémie sévère s’est vite transformée en pandémie frappant des milliers de personnes partout dans le monde. Sans surprise, toute sorte de théories conspiratrices se sont établies et fusent de partout sur les réseaux sociaux.

Ici en Haïti, les appréhensions par rapport à ce fléau ne manquaient pas. Système sanitaire défaillant. Gouvernement passif-agressif-inefficace. Population majoritairement vulnérable. Promiscuité à grande échelle. Faut-il continuer? À cela, il faudra ajouter le défi d’une bonne frange de la population, de nos Fantom 509 et enfin de nos chers bandits.

Il faut reconnaître que le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a commencé sa campagne de « sensibilisation » très tôt. Il avait même identifié 200 lits (pour 11 millions d’habitants, oui !?) qui pourraient servir si jamais le COVID-19 frappait à notre porte. Comme si c’était évitable!

Les spots publicitaires se sont multipliés. Les messages de mise en garde bombardaient nos boîtes de réceptions et nos murs. Et le monde s’est vu rendu à la petite enfance pour se voir ré-enseigner les règles d’hygiène de base. Pathétique non ? En l’an de grâce 2020, il faut vraiment faire un dessin à la planète pour que les gens sachent qu’il faut se laver les mains [alors, pour se laver les mains on fait comme ça, suivez bien oui !] ; éviter de tousser dans l’air [s’il vous plait, barrez-vous la bouche!]

Les grandes puissances, impuissantes, se sont mises en “lock sanitaire” non sans grands débats. – Enfin ils goûtent un peu du ‘rester-chez-soi-forcé’… pour ceux qui suivent les consignes bien sûr-. Les échanges commerciaux et diplomatiques [à la con] ont été suspendus. Cependant, certains petits malins pensent toujours que le confinement est inutile parce qu’être malade, c’est normal ; la pandémie est tout à fait politique ; sortir et s’amuser c’est beaucoup plus marrant que de rester chez soi pour soi-disant sauver la vie d’une bande gens qu’on ne connait pas. Alors selon vous, cela relève de la stupidité, de l’inconscience, de la désillusion ou de l’ignorance ?

Lire aussi :  Allo canal mortuaire! Nous compterons peut-être bientôt des cadavres par centaines ou par milliers

Par exemple, nos voisins de chez l’oncle Sam, qui croient toujours que tout leur est permis et qu’ils sont invincibles, se sont mis à manifester dans les rues, pour exiger la réouverture de toutes les activités. On taira les détails de l’origine du soutien que ce mouvement reçoit. Le comble, leur président – puisqu’on n’y prendra finalement rien- les a inviter à boire les désinfectants.

Chez nous, bien que la majorité de la population se soit carrément foutue des consignes étatiques du « restez chez vous sauf cas de force majeure» ; voilà qu’à Pétion-Ville, cette commune qui avait pris des mesures concernant les jours de marché, les marchandes manifestent pour exiger le retour du « 7 jours sur 7 ». Bon là, il fallait s’y attendre surtout que cette commune caracole en deuxième position avec le nombre de personnes infectées [ selon les chiffres officiels évidemment]. Selon vous, cela relève de la stupidité, de l’inconscience, de la désillusion ou de l’ignorance ?

Depuis le temps qu’on se demande, comment ces gens prendront-ils soin de leur famille s’ils restent chez eux ? Le gouvernement n’est même pas en mesure de les subventionner. Ce dernier avait annoncé une série de mesures d’accompagnement pour se rétracter en français comme on aurait dit chez Macron. Il parlait en grande pompe des milliers de gourdes qu’il comptait distribuer sur des millions de numéros de digicel. Mais non ! On ne se fie pas trop à la base de données. Et abracadabra… il nous faut un recensement ! Finalement, cet accompagnement viendra sûrement après l’hécatombe.

Ooo aussi ! Les policiers fantômes 509 ( marrant comme surnom) ont regagné les rues. Ils dénoncent les mensonges du gouvernement. Pourtant les autorités assurent avoir déjà respecté leurs promesses. Ces derniers ont même dû affronter certains de leurs frères d’armes. Il faudra aussi préciser que cet affrontement arrive pile à la fin du délai de 72 heures lancé par le Ministre de la Justice aux habitants du Village de Dieu.

Lire aussi :  #Retelakay, slogan porté par des artistes contre le coronavirus à l'initiative de Samuel Daméus

C’est tout de même pas étonnant que tout s’explique chez nous par la politique et qu’on tourne tout en dérision: « Mikwòb pa touye Ayisyen ! » On nous l’a tous faite celle-là. C’est notre argument suprême pour justifier qu’il n’y a pas à avoir peur du Corona. Avions-nous le choix vraiment ?

Cela fait plus d’un mois que le patient zéro a été confirmé et pourtant la vague de malades et de morts tarde encore à se montrer. Mais il vient… Quand on a un système de santé aussi défaillant que le nôtre, cela va de soi que les statistiques en prendront un bon coup ! Le scepticisme des gens par rapport à la réalité du Covid-19, mélangé aux croyances socio-culturelles nous empêcheront toujours de voir l’ampleur réelle de ce virus en Haïti. Nous avons une population mal éduquée, qui se nourrit de superstitions de toutes sortes, des crises non résolues et un État défaillant. Alors faites donc un peu le calcul: stupidité , inconscience, désillusion ou ignorances?

Nous ne prenons jamais rien au sérieux ! 80% des personnes atteintes seront des porteurs sains, alors, faites un peu une projection ! Vous pensez toujours que personne, se baladant dans les rues, n’est atteint ? 20 % des personnes atteintes auront des symptômes, 5% de ce nombre auront la forme sévère. Imaginez encore ! Nous avons une population majoritairement jeune mais des personnes âgées nous en avons. De plus, nous sommes une population noire dans un pays appauvri: hypertension, diabète, système immunitaire déficient, carence nutritive… Il faut continuer?

Avec notre réalité, rester chez soi peut paraître difficile. Cependant, il est possible de limiter les déplacements au strict minimum et en veillant à appliquer les gestes barrières. Combien de morts faudra-t-il pour prendre au sérieux un virus qui met à genoux les plus grandes puissances du monde?

Au final, “à quoi bon” diraient certains? Faudrait-il se résigner à mourir de faim, de balles de nos policiers rebelles ou des bandits et enfin de la mort à la mode : le Coronavirus ? Alors, mesdames messieurs, faites donc vos jeux : stupidité, inconscience, désillusion ou ignorance! Peut-être, s’agit-il tout simplement de pragmatisme ou l’envie de défier l’Etat.

Lire aussi :  Coronavirus : le gouvernement gère mal la crise

Ramona Joëlle Adrien

Campagne contre la désinformation | Stop infodémie

À propos Ramona Joëlle Adrien

Je m'appelle Ramona Joëlle Adrien, je suis Ergothérapeute travaillant surtout en Pédiatrie. Je suis une mordue des livres; passionnée des arts, de la musique et du volley-ball. Écrire est pour moi un moyen de m'echapper et m'isoler du monde ou de partager ce qui se passe au fond avec l'extérieur.
x

Check Also

Manman, comprends moi

En ce jour de la fête des mères cette année, nous sommes pour la plupart ...