La JCI Pétion-Ville, l’innovation pour de jeunes haïtiens bénévoles actifs

Temps de lecture : 4 minutes

Mis à jour le 14 février 2021 à 8 h 52 min

Qui n’a pas entendu parler de regroupements ou d’associations de jeunes œuvrant dans le seul but de faire un impact quelconque dans leur communauté? D’une manière ou d’une autre, il y a de ces regroupements qui fonctionnent dans le but de forger des liens interjeunes et de produire des leaders pour le changement.

Certains regroupements existent exclusivement pour leurs membres, d’autres existent pour la communauté. Il y a même certains qui concilient les deux : ils équipent leurs membres afin que ces derniers puissent desservir leurs communautés. La Jeune Chambre Internationale (JCI) fait partie du lot qui tente de faire la différence dans la vie des jeunes en leur permettant de devenir des agents de changements pour leurs communautés.

Une structure internationale

La JCI est une structure mondiale de jeunes bénévoles de 18 à 40 ans ayant pour but de former des citoyens actifs pour un développement communautaire durable.
Ayant fait ses débuts dans la ville de St Louis dans l’État du Missouri aux Etats-Unis d’ Amérique en 1915, elle existe dans plus de 100 pays et compte aujourd’hui près de 200,000 membres à travers le monde. Ce réseau fondé par Henry Giessenbier forme des jeunes citoyens dans le but de poser des actions et de fournir des solutions durables à des problèmes et défis locaux à travers le service communautaire.

La mission de la Jeune Chambre Internationale est de pourvoir à des opportunités de développement pour des jeunes afin de créer un changement positif. Sa vision est de devenir le leader global de réseau de jeunes citoyens actifs.

La JCI-Haïti

Ce mouvement global a fait son arrivée en Haïti en 2006 et depuis, 13 organisations locales affiliées à la JCI évoluent dans 8 départements du pays dont la Jeune Chambre Internationale Pétion-Ville Innovation. Cette organisation évolue dans la ville de Pétion-Ville et les localités avoisinantes depuis tantôt 12 ans, soit depuis 2009. Elle compte 52 membres actifs- dont certains vivant à l’étranger. Elle vient tout juste d’ accueillir une cohorte de 30 nouveaux membres.

Selon le président de l’ année 2021, Samuel Jean Baptiste-psychologue et travailleur social, membre de la JCI depuis 2017-, la JCI est une école de formation, de développement personnel et communautaire et un terrain de networking/réseautage à l’échelle internationale. Suivant le modèle établi par la JCI au niveau International, la JCI Pétion-Ville œuvre de manière à former des leaders et citoyens actifs afin de faire une différence pour les habitants de Pétion-Ville et zones avoisinantes. Les membres s’impliquent, collaborent et servent chacun selon leur capacité sans recevoir de rémunération: ce sont des volontaires-bénévoles.

Les projets de la JCI Pétion-Ville font partie d’un plan stratégique annuel mettant l’accent sur la santé, l’éducation, la protection de l’ enfant, l’ environnement, l’ entrepreneuriat, la culture et le sport.

La particularité de la JCI Pétion-Ville par rapport à d’autres regroupements de jeunes repose dans le fait que nos actions sont directement liées aux Objectifs de Développement Durables afin de trouver des solutions durables à des défis et besoins spécifiques de la communauté de Pétion-Ville. C’ est également un espace d’opportunité de leadership pour chacun. C’est la raison pour laquelle un membre peut servir à un poste électif ou nominatif pendant 1 an- sans possibilité de renouvellement à ce même poste. ” Samuel Jean Baptiste

La JCI Pétion-Ville et le bénévolat

Si la Jeune Chambre Internationale Pétion-Ville Innovation rencontre des obstacles en matière de partenariat, bailleurs de fonds et espace physique de fonctionnement, elle se veut être un agent de changement en faveur des personnes en situation précaire dans la communauté de Pétion-Ville. Dans son plan d’action, la JCI Petion-Ville organise des formations pour ses membres, des conférences, des foires et des campagnes de sensibilisation concernant entre autres, la santé(physique et mentale), le bien être, la lecture, la protection de l’enfant (particulièrement ceux en condition de ​restavèk​).

Au niveau national, la JCI Haïti a adopté le programme international Ten Outstanding Young Person (TOYP) qui vise à récompenser 10 jeunes exerçant dans des domaines divers. Au point de vue local, la JCI Pétion-Ville décerne des prix pour récompenser les jeunes bénévoles qui se distinguent au sein de l’organisation, Samuel Jean Baptiste a reçu le prix du Jeune le plus remarquable de la JCI Pétion-Ville en 2017. Si la situation socio-politico-économique semble peu propice à la réalisation de tous leurs projets, la jeune chambre ne compte pas baisser les bras. Durant le mois de janvier, elle a vu l’ installation du nouveau comité pour l’ année 2021.

Il est vrai que la JCI Pétion-Ville évoque une association de bénévoles dynamiques et engagés pour le développement durable, elle reste cependant tout aussi perfectible. Si on considère l’ aspect tangible de l’ impact de leurs différents projets, la Jeune Chambre a encore du pain sur la planche. Si elle peut retracer le nombre de participants aux différentes activités, il lui serait profitable d’avoir également un système de suivi qui lui permettrait de jauger l’impact durable du projet. Ce système de suivi pourrait ainsi leur fournir une base de données mettant en évidence le degré de l’ impact et les feedbacks reçus, cest-à-dire un rapport annuel de données scientifiques sur la profondeur, l’authenticité et la tangibilité de l’ impact de chacune de leurs activités.

Pour un impact durable “Engageons- nous pour créer un impact durable” un thème qui invite à l’engagement et à l’ implication de chaque citoyen qui se veut actif. Espérons que les membres arrivent à rendre témoignage de la mission et de la vision que prône la Jeune Chambre Internationale et que d’autres leur emboîtent le pas. Après tout, n’ est-il pas temps de reconnaître le bénévolat comme atout nécessaire au développement personnel et communautaire de chaque citoyen haïtien?

Ramona Joëlle Adrien

Un merci spécial à Samuel Jean Baptiste, président de la JCI Pétion-Ville Innovation 2021 pour avoir répondu à nos questions.
Informations additionnelles : https://jci.cc/about
Partager ↓

À propos Ramona Joëlle Adrien

Je m'appelle Ramona Joëlle Adrien, je suis Ergothérapeute travaillant surtout en Pédiatrie. Je suis une mordue des livres; passionnée des arts, de la musique et du volley-ball. Écrire est pour moi un moyen de m'echapper et m'isoler du monde ou de partager ce qui se passe au fond avec l'extérieur.
x

Check Also

Journée récréative de la Fondation Zanfan Limyè à l’occasion de la journée nationale de l‘enfance

À l’occasion de la journée nationale de l’enfant, ...