Accueil / Société / Sport / Football / #PaFèSilans : Yves Jean-Bart accusé d’avoir abusé sexuellement des jeunes footballeuses
Yves Jean-Bart accusé d’avoir abusé sexuellement des jeunes footballeuses / joueuses Haiti

#PaFèSilans : Yves Jean-Bart accusé d’avoir abusé sexuellement des jeunes footballeuses

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 23 juillet 2020 à 11 h 23 min

Le président de la Fédération haïtienne de football (FHF) Yves Jean-Bart, a été accusé d’avoir abusé sexuellement plusieurs jeunes filles dans le Centre FIFA Goal de la Croix-des-Bouquets, a révélé le journal britannique The Guardian.

Les événements se seraient produits au cours des cinq dernières années. Selon les témoignages de plusieurs victimes présumées et leurs familles, Yves Jean-Bart dit « Dadou » aurait contraint plusieurs joueuses à avoir des relations sexuelles avec lui. Pour mettre en place sa machine, Jean-Bart auraient utilisé des intermédiaires : « Il y a une dame qui travaille là-bas qui fait pression sur les filles pour avoir des relations sexuelles avec Dadou » rapporte une victime présumée.

Elle explique que, si Jean-Bart trouve une fille jolie et attirante, il utilise la dame. La mission de cette dernière serait de faire comprendre à la fille qu’elle va être expulsée du Centre et que la solution est entre les mains du président. « À ce moment, la jeune fille n’a pas d’autre choix que de supporter les abus sexuels [de Jean-Bart, NDLR] » regrette-elle.

The Guardian, citant des sources en Haïti, souligne que plusieurs joueuses ayant fréquenté le Centre FIFA Goal ont été contraintes par Jean-Bart d’avoir des relations sexuelles avec lui, dont une qui aurait même été forcée d’avorter.

Par ces mêmes pratiques de Jean-Bart, « une de nos meilleures jeunes joueuses a perdu sa virginité […] lorsqu’elle avait 17 ans en 2018 et a également dû avorter » raconte une autre victime présumée.

Les victimes présumées sont nombreuses. Elles ne parlent pas par peur des représailles, car « Dadou Jean-Bart est une personne très dangereuse. Il y a beaucoup de gens qui veulent parler mais ils ont tellement peur, surtout pour les parents qui sont toujours en Haïti » pense l’une d’entre elles.

De son côté, le patron de la FHF Yves Jean-Bart dément les accusations qu’il considère comme des manœuvres pour déstabiliser la fédération, sa personne et sa famille.

Lire aussi :  #PaFèSilans | Affaire Jean-Bart : le patron de la FHF contre-attaque et s'embourbe

« Je n’encouragerais pas de telles pratiques dans le football haïtien, encore moins dans le centre qui est sous ma responsabilité. S’il y avait de tels cas, j’encouragerais les victimes à porter plainte auprès de la fédération et des autorités judiciaires du pays. Nous sommes prêts, au niveau de la fédération, à les soutenir » préconise l’accusé.

À rappeler, le docteur Yves Jean-Bart est à la tête de la fédération depuis 2000. Il vient de briguer un sixième mandat en février dernier, et il est accusé de corruption, rapporte l’agence de presse Foot-Kole.

Campagne contre la désinformation | Stop infodémie

À propos Micky-Love Myrtho Mocombe

Je suis étudiant en master sociologie à l’Université Paris-Saclay. Je suis blogueur, rédacteur à Balistrad.
x

Check Also

Morts, martyrs, victimes : sens et usages des morts dans les mouvements populaires en Haïti

Le philosophe Edelyn Dorismond, dans un entretien, relève une passion victimaire, manifestée par la mise ...