Une deuxième promotion de physiothérapeutes gradués à la FSRL ; un pas de plus pour le domaine de la Réhabilitation en Haïti?

Temps de lecture : 3 minutes

Mis à jour le 18 décembre 2020 à 14 h 36 min

Le dimanche 13 décembre 2020 dernier, la Faculté des Sciences de Réhabilitation de Léogâne (FSRL) a eu sa deuxième collation de diplômes pour 5 jeunes, obtenant ainsi un baccalauréat en sciences de Réhabilitation, option physiothérapie, de l’Université Episcopale d’Haïti (UNEPH) après quatre ans et six mois d’études.

Suivant la promotion pionnière composée de dix diplomés (sept en physiothérapie et trois en ergothérapie) graduée en Janvier 2020 dernier, cette nouvelle promotion augmente de cinq les professionnels en Physiothérapie en Haïti. Suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010, la population en situation de handicap a grandement augmenté et s’est vue privée de soins adéquats et holistiques. Depuis quelques années, les physiothérapeutes haïtiens venant de la République Dominicaine, pour la plupart, tentent de se faire une place dans le milieu médical. Bien que deux universités offrent des programmes en Physiothérapie, l’une d’entre elle – la FSRL – offrant également l’ergothérapie la reconnaissance de la réadaptation/réhabilitation comme discipline des sciences de la santé tarde encore.

Sous la présidence du Recteur de l’Université Épiscopale d’Haïti, Dr Lucien Jean Bernard, ces cinq physiothérapeutes – Nirva Elisma, Sam Paul Louis, Boaz Telfort, Joëline Petit-Homme et Bergedia Gilles – fraîchement diplômés, ont reçu la mission de rendre meilleure la qualité de vie de toutes ces personnes délaissées, soit par manque de soins appropriés ou par manque de connaissance sur leur limitation. Si c’est un petit pas pour la FSRL qui gradue cinq nouveaux professionnels en réadaptation, c’est un grand pas pour la population haïtienne en situation de handicap, laquelle est estimée à plus d’un million. Dix nouvelles mains sont désormais disponibles pour les aider à surmonter les défis quotidiens que peuvent entraîner leurs déficiences. Cette initiative est saluée de part et d’autres à travers le monde tant par la Haitian Rehabilitation Fondation (HRF), le principal sponsor de la FSRL, que par l’Association Haïtienne d’Ergothérapie par le biais de Consuelo Alzamora Munoz. Dr Renee Brown, Président de la HRF, salue, en ces mots, le parcours louable de ces cinq jeunes : « Vous avez maintenant les compétences et la compassion pour faire une différence dans la vie des gens et votre succès de mesurera au nombre de vies que vous parviendrez à toucher. Vous êtes maintenant bien préparés pour aider les gens à retrouver leur habilité pour se transférer, marcher à nouveau, travailler, être capable de vivre avec moins de douleur et avoir une meilleure qualité de vie ». Quant à Janet O’Flynn, la Doyenne de la Faculté, son discours portait spécifiquement sur les bienfaits que peut entraîner un traitement en physiothérapie. « Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie qui a causé son isolement voit et apprécie le cadeau que vous lui faites grâce à votre travail de physiothérapie, vous verrez soudainement que vous êtes tous les deux une famille l’un pour l’autre », précise-t-elle.

Lire aussi :  À la rencontre de l’Ergothérapie

Si la FSRL se voit pionnière aux côtés de l’Université de la Fondation Dr Aristide (UNIFA) dans le lancement de programmes pouvant doter le pays de professionnels formés en Sciences de Réhabilitation dans le pays, ne serait-il pas convenable que le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) emboîte le pas et soutienne ces initiatives ambitieuses ? La loi du 13 mars 2012, portant sur l’intégration des personnes handicappées certifie le droit aux soins adéquats. Selon l’article 10: “L’État garantit aux personnes handicappées l’accès aux services suivant: a) Soins de santé […]”. Le chapitre III de cette loi présente les articles portant sur la prévention, le traitement et la réadaptation. Si cette loi reconnait les besoins en réadaptation. Toutefois, les lois sont encore loin d’être appliquées. Alors que le nombre de professionnels dans ce domaine accroît, ne serait-il pas temps de reconnaitre la réadaptation/réhabilitation le domaine des sciences de la santé spécialisé dans la prise en charge des personnes en situation de handicap ? Une chose est sure, le pays a besoin de personnes compétentes afin de desservir la population en situation de handicap en vue d’une meilleure qualité de vie.

Ramona Joëlle ADRIEN, ergothérapeute licenciée à la FSRL & Wood Guerlin TELLUS, ergothérapeute finissant.

À propos Wood Guerlin Tellus

Je suis Wood Guerlin TELLUS, étudiant en Sciences de Réhabilitation ( Ergothérapie ) à l'Université Épiscopale d'Haïti.
x

Check Also

Le kidnapping et l’assassinat d’Evelyne Sincère, la goutte d’eau de trop ?

Cette semaine encore, le lot de personnes mortes, ...