Accueil / À la une / Littérapie : Des vers à l’Intimité de la nuit pour une thérapie poétique

Littérapie : Des vers à l’Intimité de la nuit pour une thérapie poétique

Temps de lecture : 3 minutes

À la deuxième sortie de Littérapie (première pour l’année 2020), la poésie est encore au rendez-vous. En guise de souhait de « bonne année », ce numéro vous est servi ; puisque, comme l’a remarqué Jorge Luis Borges, « la littérature est une forme du bonheur ». Pour que ce bonheur soit, puisque même « Le bien qu’on croit caché sort de la nuit obscure », c’est dans l’Intimité de la nuit (2018, La Conque Éditions) que nous trouvons la thérapie de cette semaine. Alors, amis de lettres, de littérature (de poésie), lecteurs/trices de Balistrad, nous vous invitons, dans l’intimité la plus profonde de la nuit, à tirer votre part de bonheur dans les vers du poète capois Carlynx Elbeau.

La poésie de Carlynx dans l’intimité d’une nuit-gritude

La poésie de Carlynx est un art qui caresse la peau sombre de la nuit jusqu’à toucher son intimité. Elle est une poésie imagée et colorée qui s’installe au cœur de la nuit pour la déshabiller en dessinant des vers et des proses sur sa peau d’ébène. Si la nuit est la muse de Carlynx, c’est par sa couleur d’ébène qu’elle l’attire.

J’aime la nuit parce qu’elle est noire

Noire comme elle-même

Noire comme un cul de négresse (p. 10)

Tenté par l’Intimité de la nuit, le poète la fait son complice et son confident, où sous ses yeux, dans un lieu sombre et intime, il part à la chasse des chattes et même réinventer le péché qui a causé le sort de l’humanité.

Obscurité complice

Intimité tentante…

La nuit a perdu ses conseils

Toutes les chattes qui ne sont pas grises

Seront prises…

Ce soir

Tous les coins son Éden

Nous remangerons la pomme

Pour recouvrer notre nudité primitive (pp. 13-14)

Les vers de Carlynx, tant imagés qu’ils soient, charrient avec eux toute une folle imagination. Tout est poétiquement mélangé au fond d’une nuit, une nuit de couleur d’ébène, une nuit-gritude. Le temps, le fantasme créé par le sourire et la couleur de peau des négresses d’Haïti et d’Afrique, l’envie et l’attente, tout est là dans l’intimité d’une nuit-gritude. L’intimité de la nuit de Carlynx est plus qu’un recueil de poésie, c’est un millier de poèmes pour la jupe d’une négresse et une histoire d’amour écrite sous cette jupe.

Je vais où ton charme m’emmène

Au bout du monde

Ou sur la paume moite des îles

Pourvu que j’arrive à écrire

Cette histoire d’amour

Au verso de ta jupe parfumée (p. 19).

Fier de sa couleur de peau semblable à la nuit qu’il poétise, le poète décrit avec une rage nègre et une fierté africaine, le secret de la force que porte sa race. Dans l’hymne qu’il offre à la négritude dans sa poésie, il chante la fierté d’être, celle de se voir être briseur de la chaine de l’esclavage et d’être du même coup l’inventeur de l’histoire de la liberté.

Je suis ce nègre

Ce nègre dont le secret de la force

Est profondément enraciné

Dans le cœur fluidique du soleil

Cet enfant chéri d’Ife,

d’Haïti, de Mandingues, du Mali…

qui a brisé avec fierté

les chaines monstrueuses de l’esclavage.

Au rythme d’une chanson poétique qui fait danser la beauté nègre en intimité parfaite avec la nuit, cette poésie marche dans le sang et apporte bonheur, fierté, force, sensualité et fantasme exagéré. Enfin, avant que vienne la fin, où :

Nous serons là, entrelacés

Seuls face à la mer

Houleuse du temps

A savourer la musique lascive.

Allez, cher/es lecteur/trices de Littérapie, créez votre propre intimité avec la nuit et découvrez Elbeau Carlynx.

Lire aussi :  Livres en Folie, plus qu'une foire du livre

Elbeau Carlynx est né en Haïti (Cap-Haïtien) le 07 mars 1994. Sachant bien comment harmoniser ses vers pour faire danser les mots, il a déjà à son compte plusieurs grandes distinctions littéraires : troisième prix du concours international de Poésie-En-Liberté en 2012, mention spéciale en 2015, deuxième prix du concours international de poésie Léopold Sedar Senghor en 2016, premier prix du concours international de poésie Centre Troyes Unesco en 2017 et mention spéciale du concours international chansons sans frontières.

Gregory-Songer Clerveaux

Follow Balistrad on Twitter

À propos Gregory Songer Clerveaux

Grégory-Songer est né le 23 novembre 1992 . Il fait ses études à l'UEH, notamment au Campus Henry Christophe de Limonade et maintenant il est sur le point d'achever son mémoire pour le grade de licencié en sociologie. Il le directeur des coopérations et de partenariat à la société du samedi soir.
x

Check Also

Littérapie : nouvelle thérapie littéraire sur Balistrad

Partant de l’idée que la lecture est une activité qui assure une vraie connexion entre ...