Accueil / À la une dans Balistrad / Grande finale de la deuxième édition du concours “Génie de la ville”
Balistrad Actualités

Grande finale de la deuxième édition du concours “Génie de la ville”

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 20 mai 2019 à 19 h 30 min

La grande finale du concours de génie interscolaire intitulé ” Génie de la ville”, organisé par le Club d’épanouissement éducatif de Saint-Marc(CEES), a eu lieu le samedi 11 mai 2019, au restaurant Adélaïde, où siège le  CEES, dans la commune de Saint-marc.

 

Huit écoles ont pris part à ce concours, deux ont accédé à la grande  finale : l’École Béthel de Lacoude et l’École Mère Sainte Alvire. Ces deux écoles se sont affrontées pendant près de deux heures sous les regards d’un jury des plus sélects : Widney Saint-Fleur, Guerline Pierre et Élie Baptiste, entre autres.

Au terme de ces joutes intellectuelles passionnantes, l’école Mère Sainte Alvire a remporté le premier prix, gagnant le trophée de la première place, une mini Bibliotèque et des médailles décernées aux joueurs. L’établissement ayant raflé la seconde place, le Collège Béthel de Lacoude, qui était déjà finaliste lors de la premère édition, a recidivé cette année, ratant le sacre ultime cette année encore. Cependant, ces jeunes génies peuvent se consoler avec le trophée de la seconde place, une encyclopédie et quelques bons livres.

“Ce Concours est organisé à l’attention des élèves du troisième cycle fondamental et a abordé des questions de  connaissances générales “, a précisé Widney Saint-Fleur, coordonnatrice de CEES.

Le Club d’épanouissement éducatif de Saint-marc(CEES) a été lancé le 8 février 2018 par un groupe de jeunes dans la cité de Nissage Saget dans le but de rehausser l’éducation dans cette contrée.  En partenariat avec C3 Édition, le CEES remplit ses missions à travers notamment, des conférences, des concours, des ateliers d’écriture et des formations. Une initiative hautement appréciable!

Michelle Archille

Lire aussi :  Cinquième édition du concours génie linguistique: Un flambeau académique qui brille à la FLA
Campagne contre la désinformation | Stop infodémie

À propos Michelle Archille

Je suis Michelle Archille, je suis née à Port-au-Prince en 1997. Étudiante en Droit et Journaliste de formation, je me sers des mots pour dénoncer les maux du pays.
x

Check Also

Haïti : revendications populaires et religion

Ils sont plusieurs à travers l’histoire, des hommes d’église, des prêtres, des pasteurs à s’être ...