Accueil / À la une / Garihanna Jean-Louis ou la passion de faire rire
Garihanna Jean Louis
© Photo : Mario Beauregard / Metro

Garihanna Jean-Louis ou la passion de faire rire

Temps de lecture : 4 minutes

Mis à jour le 23 juillet 2020 à 10 h 45 min

Du 2 au 8 mars, Balistrad vous invite à suivre une série de portraits mettant en lumière des femmes d’influence évoluant dans divers domaines. Garihanna Jean-Louis, humoriste, est celle qui inaugure ladite série.

Issue d’une famille haïtienne, Garihanna Jean-Louis est cette humoriste qui fait briller le bicolore sur toutes les scènes à travers le monde. Seule ou en duo avec sa sœur Cynthia Jean-Louis, Garihanna Jean-Louis fait rire et met du baume au cœur. Portrait d’une artiste qui fait des heureux.

Ses débuts

Garihanna Jean-Louis est née à Montréal le 20 Septembre 1989. Elle y vit  et est l’une des femmes noires qui s’y bat afin de se frayer un chemin. Au début, Garihanna ne savait pas que ça pouvait être une carrière même si le théâtre avait toujours fait partie de sa vie.

« J’ai toujours fait du théâtre. Toute ma vie. Pendant que j’étais à l’école secondaire, à l’université… »

affirme-t-elle dans une entrevue à Montréal en 2018. Cependant, ce n’est qu’en 2013, après la mort de son père, qu’elle s’est rendue compte que la vie était courte et qu’elle devrait faire quelque chose pour marquer son passage sur cette terre. Elle n’était pas satisfaite de la vie qu’elle avait. Entre la volonté de se voir sur la scène et se lever chaque jour pour s’asseoir derrière un bureau, elle a préféré la première.  Elle fut donc la première femme noire à être diplômée de l’École de l’humour en 2017. Depuis, elle suit son parcours sur la scène et s’est produit à travers plusieurs pays : Le Canada, les États-Unis, la Belgique, la Guadeloupe.

Un parcours exemplaire

La jeune humoriste a pris part à plusieurs festivals parmi lesquels on peut citer: Juste pour rire, Comediha, Zoofest, Fringe Festival, Festival International du rire (LOLFEST HAÏTI), Festival Rire en Folie, un événement trilingue. Elle reçoit en 2017 le prix de la révélation pour ses performances  aux côtés de sa sœur, Cynthia Jean-Louis et le remportera encore l’année suivante. En 2017, toujours en collaboration avec sa sœur, elle met sur pied “Les Soeurs Jean-Louis Inc. “, une entreprise axée sur la production et la gestion des arts de la scène. Depuis, elles se sont lancées dans l’auto production et se produisent à guichet fermé depuis bientôt 3 ans.

Lire aussi :  Banacheca Pierre, une artiste aux multiples talents

Garihanna Jean Louis travaille aussi comme conférencière en motivation, à titre de collaboratrice sur le Projet Ados pour la réalisation de capsules humoristiques dans des écoles secondaires de Montréal. En Juin 2019, elle obtient le premier rôle en République Dominicaine dans le court-métrage “Mission of hope”, et remporte un Telly Award. En décembre 2019, elle reçoit le prix de la comédienne de l’année par Ticket  Magazine et une nomination pour le prix de l’humoriste de l’année par le Gala Dynastie Juste pour Rire,  en Janvier 2020.  Elle y a gagné en février le prix du public.

Au-delà des grandes scènes qu’elle assure seule, Garihanna partage de temps en temps avec sa sœur Cynthia, humoriste comme elle.  Et pour les deux sœurs, c’est un partenariat qui porte ses fruits.

« Nous nous aimons beaucoup. Notre écart d’âge est un atout. On voit les choses sous des angles différents, cela fait notre originalité et notre communion sur scène »

affirme Cynthia parlant de son travail avec sa sœur[i].  Et le duo marche, en témoignent les vidéos qu’elles postent sur les réseaux sociaux de temps en temps et les commentaires positifs qui suivent.

En dehors de la scène

Passionnée de son métier mais ne passe pas tout son temps à rire cependant, elle a ajouté d’autres cordes à son arc. Bachelière en sciences économiques, et détentrice d’une spécialisation en criminologie, Garihanna poursuit ses études actuellement en Gestion d’entreprise. Elle est aussi très active sur les réseaux sociaux notamment sur IG à travers son compte sur lequel elle publie souvent des vidéos où elle partage sa bonne humeur avec ses fans une tasse de café à la main ou encore en soulevant des haltères en salle de sport. Elle fait aussi de la promotion pour la femme noire via le  hastag  #BlackGirlsMagic. BlackGirlsMagic,  c’est un mouvement créé pour célébrer la beauté, la résilience et le pouvoir de la femme noire, pour être en mesure de contrer la négativité qui nous entoure, d’après l’artiste.

Lire aussi :  Fédia Stanislas, nouvelle coqueluche de la littérature haïtienne

Sa muse

C’est au travers de la vie de tous les jours que la sœur de Cynthia Jean-Louis puise son inspiration. Elle soulève les soucis et les faits saillants de  l’actualité afin d’en faire de l’humour.
Travailler encore plus, donner le meilleur d’elle afin de ne pas décevoir, c’est le but que se fixe la jeune humoriste. Pour elle, il faut toujours être à la hauteur. Et jusqu’ici, cette formule a porté fruit. Et aux jeunes qui la suivent, elle donne le conseil suivant:

“Je dirais aux jeunes de chérir leurs rêves même s’ils n’ont pas encore les moyens de les matérialiser. Kenbe la, pa moli. Je sais qu’Haïti n’offre rien actuellement mais je crois que le meilleur est à venir. Gardez votre dignité, votre loyauté. Un rêve est la source d’une motivation, alors gardez vos rêves et un jour vous pourriez les vivre

Si son rêve d’enfance a été de se retrouver sur la scène d’hollywood, aujourd’hui elle poursuit son chemin en souhaitant que son talent et sa persévérance lui permettent d’y parvenir.

Charmelle Sanon

[i] https://www.guadeloupe.fr…
Follow Balistrad on Twitter

À propos Charmelle Sanon

Polyvalente, dynamique, Charmelle Sanon détient une licence en Gestion et termine une maîtrise en Gestion de Projets à l’université Quisqueya. Outre sa capacité à influencer son milieu, elle est une passionnée d’art et de musique. Aussi, à travers l’écriture et la lecture, elle explore divers questionnements liés à la religion,la société,la politique et même l’économie. Là où les vertus disparaissent et les fondements tendent à être renversés, elle combat avec passion armée de ses pensées.