Accueil / À la une / Société / Éducation / Appel aux dons : REGADEM vole au secours des enfants démunis pour la rentrée des classes

Appel aux dons : REGADEM vole au secours des enfants démunis pour la rentrée des classes

Temps de lecture : 2 minutes

Mis à jour le 18 août 2018 à 17 h 30 min

Pour une deuxième fois consécutive, le Regroupement pour la garantie du développement éducatif des mineurs (REGADEM) veut voler aux secours des enfants démunis de la ville du Cap-Haïtien. Pour ce faire, il sollicite le soutien de la société en général.

C’est autour du slogan « Fè yon Jès » que le REGADEM lance cette année un appel aux dons, dans l’objectif de recueillir des fonds pour aider les enfants en situation économique précaire du Cap-Haïtien. Dans un contexte socioéconomique aussi difficile, la rentrée des classes représente un défi pour plus d’un. Ça l’est  encore plus pour les enfants démunis et les enfants des rues. En effet, l’organisation caritative veut tenir ses promesses auprès de cette catégorie défavorisée, quasiment oubliée par les décideurs politiques.

Avec plus de 200 000 enfants non scolarisés (Banque Mondiale, 2015), l’avenir du pays est a priori fragilisé et douteux, vu que nous connaissons, sans une intervention à la base, ces enfants seront des bandits, des chimères, des agents extrêmement dangereux à l’homéostasie sociale. Pour pallier ce problème, le REGADEM appelle la société tout entière à une action collective. De son côté, l’organisation de jeunes élèves et étudiants compte supporter plus d’une centaine d’enfants.

Ils ne représentent l’avenir du pays que s’ils reçoivent une éducation soigneuse. Sinon, on ne peut espérer que le chaos.

L’année dernière, l’organisation a collecté très peu de dons, selon Francisco Joseph, responsable des relations publiques. Mais, avec la cotisation des membres et de certains fidèles donateurs-rices, plusieurs dizaines d’enfants ont reçu des kits scolaires contenant des sacs à dos, des cahiers, des crayons, des plumes…

Cette année, la distribution s’annonce beaucoup plus grandiose. Pour ce faire, l’organisation a besoin d’un « Jès » de votre part. Pas besoin de nous donner le monde, insiste M. Joseph, l’important est de « fè yon jès ». Ainsi, les généreux-ses donateurs-rices sont priés-es de contacter l’organisation aux : (509) 448-206-44/386-213-46, pour donner une contribution.

Lire aussi :  Des journalistes Haïtiens ont bénéficié d'une formation offerte par l’Organisation Internationale du travail (OIT)

Fondée en septembre 2015 à Cap-Haïtien, REGADEM est une organisation socioéducative à but non lucratif qui intervient dans le domaine de la scolarisation et de la protection de l’enfance. Depuis sa fondation, le regroupement organise, entre autres, des séances de formation, des conférences, des campagnes de sensibilisation.

De telles initiatives sont à encourager et supporter !

Micky-Love Myrtho Mocombe

Follow Balistrad on Twitter

À propos Micky-Love Myrtho Mocombe

Je suis étudiant en master sociologie à l’Université Paris-Saclay. Je suis blogueur, rédacteur à Balistrad.
x

Check Also

Morts, martyrs, victimes : sens et usages des morts dans les mouvements populaires en Haïti

Le philosophe Edelyn Dorismond, dans un entretien, relève une passion victimaire, manifestée par la mise ...